Il y a quelques années en arrière, il était impensable de produire de l’électricité. Aujourd’hui, c’est chose possible. De nombreux moyens sont en effet, mis en œuvre pour garantir une production personnelle efficace et rapide de l’énergie électrique. Encore plus surprenante, ladite production est même rentable. Vous voulez tout savoir sur le sujet ? Lisez cet article.

Les conditions qui déterminent le rendement

Deux critères déterminent le rendement d’une installation photovoltaïque : la puissance des panneaux et les conditions optimales.

La puissance d’une installation photovoltaïque

La puissance d’un panneau solaire photovoltaïque pour toiture est la quantité maximale d’énergie qu’il peut fournir. Elle est exprimée en kilowatt-Crète (kWc). Généralement un 1 kWc produit entre 900 et 1400 kWh/an.

Selon la puissance de votre installation, vous aurez :

  • 3 kWc – 2 700 à 4 700 kWh/an ;
  • 6 kWc – 5 400 à 8 400 kWh/an ;
  • 9 kWc – 8 100 à 12 600 kWh/an ;
  • 36 kWc –  32 400 à 50 400 kWh/an ;
  • 100 kWc –  90 000 à 140 000 kWh/an ;
  • 200 kWc –  180 000 à 280 000 kWh/an.

Les conditions optimales

Un meilleur ensoleillement induit un bon fonctionnement de votre installation photovoltaïque. L’orientation, l’inclinaison et l’ombrage constituent les principaux facteurs à prendre en compte.

L’orientation parfaite est le plein sud. Ainsi, vous profitez du soleil toute la journée. Concernant l’inclinaison, les rayons du soleil doivent heurter les panneaux de manière perpendiculaire pour un bon rendement. Toutefois, il ne sert à rien de viser une inclinaison précise, celle de la toiture suffit amplement. Il faudra aussi déterminer les zones d’ombrage et réaliser l’installation en conséquence.

La rentabilité de la production énergétique

Pour déterminer la rentabilité d’une production énergétique, il faut connaître déjà le coût de l’installation et ensuite les bénéfices.

Le prix d’une installation photovoltaïque

Ce prix repose sur deux axes : le prix d’achat initial et le coût de fonctionnement.

Le prix d’achat initial dépend de la puissance des panneaux. Généralement, vous aurez :

  • 9 000€ à 11 000€ pour une puissance de 3 kWc ;
  • 11 000€ à 14 000€ pour une puissance de 6 kWc ;
  • 16 000€ à 20 000€ pour une puissance de 9 kWc ;
  • 25 000€ à 28 000€ pour une puissance de 36 kWc.

Ce tarif inclut aussi bien le matériel, la pose, le raccordement que la mise en service.

S’agissant du coût de fonctionnement, l’entretien est particulièrement pris en compte. Il a un coût limité, mais la surveillance des panneaux et de l’onduleur est essentielle. Si vous avez en vue la vente de votre surplus de production, vous êtes également assujetti au TURPE. Pour cela, il faut prévoir entre 25 et 40 € par an. Le remplacement de l’onduleur est tout aussi important. De façon générale, il a une durée de vie d’une décennie.

Les bénéfices d’une installation photovoltaïque

Recourir à l’autoconsommation fait diminuer considérablement votre facture mensuelle. En effet, vous n’avez plus à faire affaire, en partie, avec un fournisseur d’électricité. La rentabilité est d’autant plus grande lorsque vous vendez le surplus de votre production solaire. L’électricité qui n’est pas consommée est mise dans le réseau et vendue à EDF à un prix garanti pendant 20 ans.

La vente vous procure un revenu complémentaire. Aussi, plus votre installation produit de l’énergie, plus vous faites de gains. Par ailleurs, ce choix vous donne la possibilité de bénéficier de la prime à l’investissement qui réduit d’ailleurs le coût des panneaux. Ce dernier élément est déterminant dans le calcul de rentabilité photovoltaïque.

Il faut absolument le dire : produire son électricité est vraiment rentable. Vous avez même la possibilité de revendre votre surplus de production sans compter le fait que vous réduisez significativement votre facture mensuelle.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *